NOS CONTRIBUTEURS

Ils font Etiquettable

Etiquettable est un projet collaboratif. Nos contributeurs, rédigent les recettes, astuces et les informations que vous trouverez dans Etiquettable. Nos contributeurs croient tous que l’alimentation a un fort pouvoir de transformation personnelle, et qu’elle est un levier puissant de lutte contre le changement climatique, tant au niveau individuel que collectif. Ce sont des restaurateurs, des blogueurs ancrés dans des transformations personnelles, des formateurs, qui ont tous en commun l’expérience de l’alimentation durable. 

François

Chef François Pasteau

L’Epi Dupin, Paris

Chef Gaëtan Berthelot

Chef Caroline Vignaud

Foodcheri, Paris

Bertrand Lamour

Humoriste (mais gastronome avant tout)

Chef Jean-Philippe Cyr

La cuisine de Jean-Philippe, Québec

Marie-France Farré

Naturopathe (www.savethegreen.fr)

Chef David Royer

Les Orangeries, Lussac les Châteaux

Gaëtan Berthelot, 30 ans, Chef de cuisine, Paris

Ton objectif – Le plaisir de faire plaisir, avec une cuisine maison et de saison

Ta vision de la cuisine durable – une cuisine qui limite le gaspillage et où l’on sélectionnent les produits de saison et raisonné

Pourquoi la cuisine durable – Une prise de conscience personnelle et recherche de la qualité

Pourquoi Etiquettable – La transmission me semble indispensable pour  une prise de conscience générale

Ta plus belle expérience de cuisine durable – Lauréat du concours cuisinier d’avenir

Ta découverte la plus étonnante –  chercher comment utiliser toutes la totalité d’un produit est un exercice extrêmement intéressant, il nous aide à moins gaspiller et suscite la créativité.

Ton leitmotiv – « Si chacun de nous fait le peu qu’il peut avec conviction et responsabilités, je vous assure que l’on fera énormément » Pierre Rabhi

Bio

2004/2009 – Premier pas dans une cuisine de restaurant

2009 – Apprentissage en cuisine avec la chef Cidalia Alves

2015 – Chef de cuisine à la Table des Anges

2015 – Engagement avec Seaweb et Bon pour le Climat.

2017 – Lauréat Espoir du concours Cuisinier d’Avenir

2017 – Naissance de ma fille

2017 – Mise en place d’un potager pour rester connecté au produit et à la saison

David Royer, 43 ans, Chef de cuisine aux Orangeries (86)

Ton objectif – Développer une cuisine plus durable

Ta vision de la cuisine durable – Une cuisine de proximité, de saison et bio au maximum, avec un respect des produits et surtout des gens qui les travaillent

Pourquoi Etiquettable – J’ai la volonté de montrer qu’avec quelques petits changement d habitudes, on peut faire de grands changements pour la planète, nos enfants et notre santé. Et puis Etiquettable, c est fun, ludique, et surtout pratique pour un chef ..!!

Ta plus belle expérience de cuisine durable – Ma rencontre avec Nicole Seiler et le Jardin des possibles, sa passion, son partage, la zenitude du lieu. Elle me donne une inspiration quotidienne. Puis, d’autres rencontres de folie avec des passionnées comme Perrine Wardak et LR durable, Shafik Asal et Etiquettable, La famille Marcon et leur simplicité …

Bio

Bac Technologique Hôtellerie

2005 – Exercice en Angleterre et en Ecosse – Rencontre avec ma femme

2001 – Départ pour Helsinki, et ouverture de mon premier restaurant : La Place

2011 – Retour en France, aux Orangeries

Caroline Vignaud, 40 ans, Chef de cuisine, Foodchéri

 

Ton objectif – Les cuisiniers sont un maillon fondamental de la chaîne alimentaire, un acteur fondamental du bien manger.

Ta vision de la cuisine durable – Une cuisine qui s’appuie sur des matières premières bonnes pour notre santé et respectueuses de notre environnement, une cuisine qui accorde une place prépondérante au végétal, une cuisine qui n’exclue rien ni personne

Pourquoi la cuisine durable – Je ne me suis jamais posé la question. La cuisine doit être durable.

Pourquoi Etiquettable – Parce qu’il est important de trouver des moyens simples et accessibles au grand public pour aborder des enjeux forts mais parfois complexes à aborder.

Ta plus belle expérience de cuisine durable – Le Goût Sauvage

Ta découverte la plus étonnante – Le plaisir de manger est décuplé par la connaissance intime de ce qu’on mange. .

Ton letimotiv – « L’utopie alimentaire, c’est facile, à condition de passer à l’action »

Bio

1999 – Diplômée de HEC

2006 – CAP Cuisine

2006-2009 – Chef de cuisine à Rose Bakery

2010-2016 – Créatrice du goût sauvage

2016 – Chef de cuisine Recherche et Développement Durable à Foodchéri

François Pasteau, 55 ans, Chef à l'Épi Dupin / L'Épi Malin

Ton objectif – Créer une cuisine plaisir, goûteuse, généreuse, attentive & respectueuse de notre planète.

Ta vision de la cuisine durable – C’est cuisiner en mettant en avant L’HUMAIN, en respectant  le travail de tous ces agriculteurs, maraîchers, éleveurs, pêcheurs, qui nous offrent au quotidien tous ces magnifiques produits, et sans qui je ne pourrais faire une cuisine de qualité bonne pour notre santé et notre planète.

Pourquoi la cuisine durable – J’ai eu la chance, grâce à mes parents, d’avoir eu une éducation soucieuse et respectueuse de l’environnement et des hommes qui y contribuent.Pourquoi Etiquettable – La transmission est pour moi un devoir. Cette application va permettre d’accompagner le consommateur quotidiennement en lui donnant des clés d’une alimentation différente , des conseils, et même quelques recettes !

Ta plus belle expérience de cuisine durable – J’ai eu la chance de croiser de nombreux chefs qui m’ont tous aider à grandir dans ce beau métier. Mais mes plus beaux souvenirs gastronomiques en tant que client, sont chez Olivier Roelinger, Regis et Jacques Marcon, Laurent Petit, Julien Dumas…

Ta découverte la plus étonnante – Les algues de notre littorale sont des produits sous exploités, et pourtant tellement riches en protéine , et donc une bonne alternative aux protéines animales.

Ton letimotiv – « La plus grande guerre est celle qui est menée contre la planète » – Vandana Shiva lorsqu’elle a reçu le prix Sidney Peace Price

Bio

1980 – CAP Cuisine (Ferrandi Paris)

1989 – Diplôme école supérieur cuisine Française (Ferrandi Paris)

1995 – Création de l’Épi Dupin